• Chapitre 8: 09/09/17

     Chapitre 8

     Année 1990

     Je ne me déplace jamais sans mes trois acolytes. Marcel, Levy et Galaad me suivent partout. Ce sont les personnes en qui j'ai le plus confiance et ils me le rendent bien. Grâce aux frères, mon royaume a retrouvé son calme. Pourtant, ce matin, une rumeur arrive jusqu'au palais.

     

    -Maître, il y a une chose que vous devez savoir.

     -Vas-y Marcel, parle.

     -Il semblerait qu'une femme vampire a fait son apparition dans le royaume, semant la mort et la panique sur son passage.

     -Une femme dis-tu ? Pourquoi ne pas envoyer Galaad et Levy s'en occuper ?

     -C'est ce que j'ai déjà fait, mais il semblerait qu'ils ne soient pas de taille contre elle.

     -C'est grotesque, cela fait plus de 400 ans que je les entraîne sans relâche. Personne ne peut rivaliser contre eux.

     

    Intrigué par les révélations de Marcel, je décide d'aller à la rencontre de cette fameuse femme. Suivre sa trace n'est pas difficile, je la trouve rapidement. Je me jette sur elle et la plaque contre le mur derrière elle. Cette odeur... Je la connais... Elle ne me laisse pas le temps de faire remonter mes souvenirs qu'elle me fait tomber à terre et s'installe sur moi.

     

    Chapitre 8

     -Liara ? Mais que fais-tu là ?

     -Ton attention est difficile à obtenir, me susurre-t-elle en m'embrassant l'oreille.

     

    Je ne parviens pas à bouger. La femme de ma vie est revenue... Mais est-elle seule ? Je regarde tout autour me concentrant pour essayer de percevoir son odeur...

     

    -Ne cherche pas, il n'est pas là, dit-elle en s'emparant de ma bouche avec avidité.

     

    Je suis tellement heureux

     

    Chapitre 8

     Sous le coup de la rage et de l'excitation, je prend ma forme vampirique. Liara fait de même avant de m'embrasser une fois encore. Je refuse de la laisser prendre le dessus sur moi. Je suis le roi, le plus plus puissant de tous les vampires. C'est à moi de montrer ma supériorité. Sans difficulté, je nous relève et la plaque de nouveau contre le mur. Je la regarde dans les yeux.

     

    -Que fais-tu là ?

     -Tu me manquais trop, avoue-t-elle. J'ai besoin et envie de toi dans ma vie.

     -Shamash ?

     -Cela m'est complètement égal ce qu'il fait. Il est bien trop violent pour moi. Nous avons tué tellement de monde qu'il nous est devenu impossible de nous nourrir.

     -Tu es consciente qu'en revenant vers moi tu vas devoir me jurer fidélité ?

     

    Chapitre 8

     N'y tenant plus, je l'embrasse à pleine bouche. J'avale plutôt ses lèvres en les mordants avec envie. Je sens son sang couler dans ma bouche. Elle aime mon baiser brutal et en redemande même. Je ne parviens pas à tempérer mes ardeurs. Mon cœur bat si fort. Toutes ces années sans pouvoir toucher la femme que j'aime... Pour plus de facilité afin de profiter au maximum de son corps, je décide de lui libérer les mains. Cependant, je ne peux la lâcher complètement et lui serre la main gauche dans la mienne. Je cherche à nouveau ses lèvres. Cette fois, c'est un doux baiser que je pose sur sa bouche humide. Je sens mon sexe gonfler de désir venir se coincer contre son entrejambe. Imaginer entrer en elle me procure une excitation telle que je gémis en même temps qu'elle. Elle relève un peu la jambe pour ressentir encore plus mon érection. C'est comme un appel à l'aide, pour que je vienne la soulager de son désir brûlant pour moi.

     

    Chapitre 8

    Je la fais légèrement basculer en arrière et commence à l'embrasser dans le cou. Les effets ne tardent pas à s'entendre. Les gémissements de plaisir qu'elle pousse ne font qu’accroître mon excitation. Tout en lui caressant la jambe, je commence à lui lécher le cou, je lui enfonce mes crocs et commence à boire son sang. Je la sens frémir sous mes mains. Ses tétons sont tellement tendus que je les sens sous ses vêtements. J'ai envie d'elle, de lui faire l'amour là maintenant tout de suite. Mais je ne le dois pas. Je dois lui faire comprendre qu'elle ne doit plus jamais me laisser. Elle s'accroche à mon cou alors que son corps se raidit sous l'effet du désir.

     

    -Je te veux Aka, viens en moi je t'en supplie...

     

    D'elle même elle s'empare de ma bouche. Profitant d'une ouverture de mes lèvres qu'elle prend pour un appel, elle y enfourne sa langue si profondément que j'en perds presque l'équilibre. Nos langues s’emmêlent et commencent leur inlassables tours. Nos salives se mélangent et débordent de nos lèvres. Je la serre encore plus contre moi. Notre étreinte dure tellement longtemps que les muscles commencent à me titiller. Je perds peu à peu pied et me réfugie dans une bulle de bonheur.

     

    Chapitre 8

     Je la soulève entièrement du sol et la maintient sur mon sexe tendu, prêt à exploser. Elle commence des mouvements de va et vient me faisant ainsi comprendre que nos vêtements sont de trop. Je refuse de les enlever, lui en voulant encore de sa fuite avec Shamash. Mais a chaque fois qu'elle percute mon entrejambe, je ressens le désir irradier mon corps entier. Je pousse un hurlement bestial alors que mon sperme s'écoule dans mon pantalon. Le temps de reprendre mon souffle, je me positionne derrière elle. Je lui attrape son sein de ma main. Tout en le massant avec frénésie, je me délecte de ses cris de douleur.

     

    -Tu veux que j'arrête ?

     -Non je t'en supplie, continue...

     

    Je m’enivre de son regard envieux. Voyant que je ne fais rien, elle décide de prendre les choses en main en s'emparant de mon sexe encore tout dur. Je la stoppe aussitôt. Tout en écrasant son sein de ma main droite, je lui bloque son bras curieux de la gauche. Je m'approche de son oreille.

     

    -Tu ne m'auras pas aussi facilement. Pour en avoir plus, tu vas devoir me prouver ta loyauté. Tu vas devoir te plier à mes règles et seulement à ce moment là, je te prendrai pour femme et te ferais l'amour comme il ne te l'a jamais fait...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :