• Chapitre 74: 14/11/17

     Chapitre 74: 14/11/17

     2053

     Tout se passe bien même si mon cœur est brisé. J'aurais tant voulu que Zatana soit là, avec nous... Mais cela fait un an qu'il ne s'est pas manifesté et j'ignore ce qu'il est devenu... La vie suit son cours à Newcrest. Je passe beaucoup de temps avec mon père et mon frère. Océane est souvent avec nous. Dès leurs 18 ans, ils vont vivre ensemble. Akampa et Mera viennent aussi nous rendre visite de temps à autre.

     Avec Adeth, ça va, nous nous entendons bien même s'il ne croit pas en moi. Comme il le dit souvent, je suis une humaine et je suis désarmée face aux vampires... Il n'a pas tort et j'ignore moi-même ce que je vais pouvoir faire, mais je ne perds pas espoir. Après tout, mon pouvoir à moi, ne serait-ce pas celui de rassembler les êtres les plus forts pour la bataille finale ? Ne suis-je pas celle qui trouvera le remède contre le vampirisme ?

     Demain, je vais avoir 18 ans. Les choses sérieuses vont pouvoir commencer, avec ou sans Zatana... J'ai perdu tout espoir de rallier le vampire à ma cause. Cela fait si longtemps qu'il ne m'a pas donné signe de vie... Mais je suis prête à tout pour sauver ma mère afin que mon frère me pardonne un jour. Je l'admire beaucoup pour sa force et son dévouement. C'est le cœur lourd que je m'endors ce soir.

     

    Chapitre 74: 14/11/17

     Et pour la première fois depuis longtemps, je le vois. Il est dans ce lieu magique avec des ruines en arrière-plan.

     

    -Tu m'as enfin trouvé, dit-il en continuant de fixer l'horizon.

     -Tu m'as laissé pénétrer ton espace, dis-je en prenant place à ses côtés.

     

    Nous restons un moment silencieux à contempler l'horizon. Rien que sa présence me fait du bien. Nous n'osons pas nous parler de peur de briser cette sensation de bien-être. J'ignore s'il est là pour me tuer ou juste pour me parler...

     

    -Il va te falloir m'appeler Tom dorénavant. Je renie le nom de Zatana ou de Cry Killer...

     -Tom... Ça me plaît.

     -Je veux aussi devenir humain... Je sais que ton père était en train de chercher un remède contre son vampirisme...

     -Je veux aussi le trouver... J'ai décidé de postuler dans le laboratoire où travaillent mes deux papas... Je vais les aider dans leurs recherches.

     -Et une dernière chose...

     -Je t'écoute.

     

    Chapitre 74: 14/11/17

     Cette fois je le regarde dans les yeux. J'ai peur de me faire des idées en pensant qu'il veuille tout quitter pour vivre avec moi. Mon désir d'être dans ses bras est à portée de main. Encore un peu de patience et je pourrais enfin me blottir contre l'homme que j'aime...

     

    -Je ne veux jamais que tu me quittes... Il va falloir rester auprès de moi jusqu'à la fin des temps...

    -Je le veux aussi...

     

    Je m'approche pour l'embrasser mais il me repousse. Je ne comprends pas vraiment ce qui lui prend... Si je dois passer ma vie auprès de lui sans pouvoir le toucher, je ne suis pas d'accord...

     

    -Tu sais ce que ça veut dire ?

    -Je ne comprends pas où tu veux en venir... Je t'ai dit que je le voulais aussi...

    -Ça veut dire, reprend-il, que si je ne parviens pas à devenir humain, je vais devoir te transformer en vampire pour que tu ne me laisse jamais seul...

     

    Je n'ai pas vu les choses sous cet angle. Il est pourtant vrai que les vampires sont immortels... Mais la question ne se pose même pas... Dans mon plan, il n'y a aucune place pour l'échec...

     

    -Unis jusqu'à la mort ou pour l'éternité... L'un ou l'autre tant que c'est avec toi...

     

    Chapitre 74: 14/11/17

     C'est seulement à ce moment qu'il accepte de m'embrasser. Pas n'importe quel baiser. Il est de ceux qui te fait tourner la tête, perdre la raison. Je ne veux plus me séparer de lui, plus jamais. Je ne veux pas le quitter et passe des heures à lui parler. Je sais tout de lui, de son enfance, de son père. Je lui raconte tout aussi. Nous n'avons plus de secret l'un pour l'autre.

     

    -Tu t'affaiblis... Tu devrais te réveiller...

    -Je ne veux pas... A mon réveil tu ne seras plus là et je ne pourrais le supporter.

    -Demain à la première heure, je viendrais rendre visite à ton père pour lui demander la permission de vivre toute ma vie à tes côtés pour te protéger et t'aimer...

     

    Ainsi rassurée, j'accepte de lui dire au revoir. A partir de demain, je le sais, je l'aurai toujours à mes côtés. Je l'embrasse une dernière fois avant de le quitter. J'ouvre les yeux et me retrouve dans mon lit, un sourire béat sur mon visage. Je l'ai enfin revu... Lui qui hante mon esprit depuis si longtemps. Et je l'ai convaincu ! Il accepte enfin mon aide !

     

    Chapitre 74: 14/11/17

     Fidèle à sa parole, Tom sonne à la porte peu après le levé du soleil. J'ai prévenu mon père et mon frère de sa visite, mais ils restent tous les deux sur leurs gardes, prêt à lui sauter dessus à la moindre occasion. Attristée par cette atmosphère de méfiance, je décide d'agir et de m'interposer. J'embrasse alors Tom puis l’entraîne à sa suite dans le salon.

     

    -Je suis tellement heureuse que tu sois venu...

    -Tu détiens ma mère ! S'emporte Adeth. Je ne pourrais jamais te le pardonner !

    -Ce n'est pas moi qui la détiens, mais ma famille...

    -C'est la même chose pour moi. Tu es un meurtrier comme ta famille ! Et toi Abélia ? C'est le plus grand tueur de tous les temps et tu lui sautes dessus à la moindre occasion !

    -Il a changé ! Je proteste. Il veut devenir humain et je compte bien l'y aider. Je ne vous demande pas l'autorisation, je n'en ai jamais eu besoin. C'est lui qui a tenu à vous parler. Je ferais ce que je juge nécessaire avec ou sans votre assentiment. Et c'est décidé, je pars de la maison et vais aller m'installer avec lui.

    -Ne fais pas ça, intervint papa. Restez tous les deux ici...

    -Non, vous m'êtes tous les deux plus étrangers que lui. Tom est prêt à m'aider alors que vous, vous n'avez pas confiance en moi.

     

    Chapitre 74: 14/11/17

     Je prends la main de Tom et l'entraîne hors de la maison. Une fois dans le jardin, je jette un dernier coup d’œil à cette maison. J'ai de la peine de leur avoir parlé ainsi, mais je ne peux rester vivre avec des gens qui n'ont aucune confiance en moi. Je leur fais un signe de tête avant de disparaître avec l'homme de ma vie...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :