• Chapitre 58: 29/10/17

    Chapitre 58: 29/10/17

     2038,Forgotten Hollow, Amaya

    Cela fait bien longtemps que je n'ai pas vu Shonta... Je me demande bien ce que Ramanga lui a fait... Elle me manque tellement ! Je me sens si seule maintenant, mais je dois être forte pour mon fils. Je croyais qu'il était humain, un homme aussi gentil que beau. Lorsque j'ai vu son visage vampirique, j'ai eu tellement peur ! J'ai eu envie de fuir loin, très loin, puis tout à coup, plus rien. Je ne ressentais plus aucune émotion, tout m'était complètement égal. Je l'ai laissé me prendre comme il voulait et autant qu'il le voulait et ce pendant des années. Il aurait fallu que je fuis quand j'en avais encore l'occasion... Mais il est maintenant trop tard pour faire marche arrière... Je dois accepter ma vie telle qu'elle est devenue et protéger mon fils contre la violence de son père.

     

    Chapitre 58: 29/10/17

     Zatana a maintenant 3 ans et je ne le quitte jamais. J'ai bien trop peur de ce que pourrait faire Ramanga. Je sais qu'il veut en faire un grand tueur alors il compte le confier à Ezra... Mais je ne veux pas que ce petit garçon si innocent devienne un monstre sanguinaire. C'est un petit vampire, mais je prie pour qu'il soit comme Shonta. Il aime les animaux et jouer avec d'autres enfants. C'est un petit très souriant qui adore les câlins et les bisous.

     

    Chapitre 58: 29/10/17

     Sur l'insistance de Zatana, je finis par céder et je vais demander la permission à son père de prendre un chien. Ramanga est visiblement assez pressé.

     

    -Ramanga, puis-je lui prendre un chien ?

    -Non.

     -S'il te plaît, il les aime vraiment !

     -Je t'ai dit non alors cesse de m'importuner avec ça.

     -Mais il...

     

    Hors de lui, il m’attrape par la gorge et se met à hurler des insanités. Je pleure tout en étouffant. Il est devenu complètement fou. Je prie pour que Zatana n'assiste pas à cette scène.

     

    -Quand vas-tu cesser de me harceler avec tes demandes plus farfelues les unes que les autres ? Je ne te supporte plus alors tu vas te calmer tout de suite si tu ne veux pas que ton fils se retrouve orphelin de mère.

     

    Il me relâche et je fonds en larmes.

     

    Chapitre 58: 29/10/17

     Je tombe lourdement sur le sol poussant un hurlement. Je regarde Ramanga disparaître derrière la porte d'entrée. Je pleure sans arriver à m'arrêter. Tout à coup, je sens une présence près de moi et quelqu'un est en train de me prendre dans ses bras. Je me relève et pose un regard heureux sur Shonta.

     

    -Où étais-tu passé ? Je t'ai cherché des jours et des jours...

     -Ramanga m'avait enfermé au sous-sol. Marcel est venue me délivrer. Nous allons partir rejoindre Akasha. Toi et Zatana pouvaient venir avec nous.

     -Si je m'enfuis avec son fils, il serait capable de mettre la ville à feu et à sang pour nous retrouver. Et il est impensable que je laisse mon fils seul avec cet être maléfique.

     -Je te comprends. Fais attention à toi. Adieu mon amie.

     

    C'est avec douleur que je regarde Shonta disparaître avec Marcel. Je me retrouve donc seule, encore.

     

    Chapitre 58: 29/10/17

     Je finis par me ressaisir. Je pars alors à la recherche de mon fils que je trouve bien sagement en train de jouer dans sa chambre.

     

    -Maman, ça va ?

     -Oui mon petit cœur, tout va bien. On va aller se promener un peu, tu veux ?

    -Oh oui ! Allons voir mon chien !

     

    Je ne peux que fondre devant tant d'innocence. Peu importe les risques, je dois rendre mon fils heureux. C'est avec beaucoup de précaution que je l’amène avec moi. Ramanga a des yeux partout, alors je dois faire attention à ne pas sortir du royaume. Nous retrouvons le petit chien dans le parc de Forgotten Hollow au plus grand plaisir de Zatana.

     

    -Maman, dis, on peut l'amener à la maison ?

     -Ton père ne sera pas d'accord...

     -Tu peux lui demander s'il te plaît ? Je suis certain qu'il va l'aimer...

     

    Sa voix se fait soudain triste. Il n'est pas bête et comprend ce qui se passe. Je tente de lui changer les idées. Lui et moi sommes tellement fusionnels au grand désespoir de Zatana.

     

    Chapitre 58: 29/10/17

     Il était parti en début de journée, sûrement pour boire et ramener toutes sortes de filles. Je sais qu'il ne va pas tarder et que je dois vitre rentrer pour ne pas le mettre, une fois de plus, en colère. Trop tard, il est déjà là, nous fixant de son regard cruel. Il arrache le chien des bras de notre fils avant de le tuer, sans état d'âme. Zatana fond en larmes. Hors de lui, Ramanga me soulève de terre et commence à m'étrangler, fou de rage.

     

    -Je vais te tuer ! Je vais te tuer ! Répète-t-il sans cesse.

     

    Il me jette alors sur le sol et continue à me rouer de coup. Je sens mes force m'abandonner et ne sais pas comment empêcher l’inévitable de se produire. Je regarde alors Zatana les yeux pleins de larmes :

     

    -Cours Zatana, cours et ne reviens jamais...

     

    Ramanga perd alors toute retenue et s’assoit alors sur moi tout en m'étranglant.

     

    -Tu n'aurais jamais du me défier ! Tu vas mourir !

     

    Il me frappe tant et si bien que bientôt je ne parviens même plus à me lever. Je reste là, allongée, incapable de faire un mouvement, sous le regard effrayé de mon fils. Je sens la vie quitter mon corps...

     

    -Mamannnnn ! Maaaaaman...

     

    La dernière image de mon fils est celle d'un petit garçon hurlant de tristesse pendant que son père l'éloigne de moi, fier d'avoir enfin main mise sur Zatana.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :