• Chapitre 41: 12/10/17

    Chapitre 41: 12/10/17

     Je ne reste pas bien loin pendant qu'Ezra effectue la tâche que je lui ai confiée. Je n'ai pas confiance en lui. C'est un électron libre que je me dois de restreindre les mouvements. Lorsque je me décide à vérifier si le travail a été bien fait, il se tient droit et s’essuie les lèvres.

     

    -C'est bien Ezra, je vois que tu as honoré ta parole.

     -C'était assez simple en fait. Elle n'a pas fait un mouvement pour m'en empêcher. Et tu vas lui dire quoi à Shamash quand il va demander ce qui s'est passé ?

     -Je ne sais pas, pour le moment, aide-moi à mettre Liara dans un cercueil. Je dirais qu'elle est partie à la recherche de son fils.

     -Je n'ai aucune confiance dans les jumeaux. Ils passent plus de temps à tuer et se nourrir qu'à te servir.

     

    Ezra n'a pas tort, les jumeaux sont nuisibles. S'en débarrasser ne devrait pas poser de problèmes, mais est-ce bien nécessaire ? Je vais me laisser le temps d'y réfléchir.

     

    Chapitre 41: 12/10/17

     Je décide d'aller passer un peu de temps avec ma future épouse, Shonta. Elle se fait désirer mais de toutes les façons, qu'elle le veuille ou non, elle m'appartiendra. Mais j'avoue que je commence à me lasser de la forcer à coucher avec moi. J'y prends de moins en moins de plaisirs. Elle a beau être belle à se damner, je vais finir par perdre patience. Enfin, là j'ai envie d'elle alors, une fois de plus, je vais prendre ce que je veux. Mais en chemin je crois Shamash qui s'impatiente.

     

    -Ram, as-tu vu Liara ?

     -Non pas récemment pourquoi ?

     -Elle m'a dit qu'elle allait me rejoindre dans la chambre et cela fait plus de trois heures que je l'attends.

     -Oh ben je crois que tu vas pouvoir l'attendre encore longtemps.

     -Pourquoi dis-tu cela ? Tu sais quelque chose ?

     -Calme toi. Elle a juste dit qu'elle partait à la recherche de son fils.

     -Et tu ne l'as pas retenu ?

     

    Shamash se met à hurler m'insulter de tous les mots. Il me plaque contre le mur m'empêchant de bouger. Il va me le payer... Je jure qu'il sera le prochain à payer cet affront de sa vie. Je me dégage violemment le poussant loin de moi.

     

    -Je ne suis pas ton larbin. Je suis le roi de ce royaume. Il fallait mieux surveiller ta pute.

     

    Chapitre 41: 12/10/17

    Je tourne les talons, mais je ressens la colère de Shamash monter. S'il y a bien une chose qui le met hors de lui c'est d'entendre quelqu'un insulter la femme qu'il aime. A cause d'elle, mon père a perdu toute sa superbe... Il est loin du héros que j'ai tant adulé. J'ai entrevu Ezra derrière la porte alors en insultant ma tante, je veux savoir si je peux compter sur lui dans les moments critiques. Mais le poing qui vient s'écraser contre mon nez me fait prendre conscience que je ne peux compter que sur moi. Une bataille acharnée s'ensuit alors où Shamash, a bien entendu, était le grand vainqueur. Mais je me suis bien défendu et Shamash n'est pas en bonne état.

     

    Chapitre 41: 12/10/17

     Sans plus attendre, je disparaît bien vite de sa vue grognant que je me vengerai. Ma colère est grande et il me faut la déverser sur quelqu'un. J'entre rapidement dans ma chambre. Shonta est toujours là, assise sur le lit. Je m'approche d'elle et commence à l'embrasser dans le cou. Elle tente de me repousser mais sans grande conviction. Je m'en étonne alors.

     

    -Tu as finis par m'aimer ?

    -Ne prends pas tes désirs pour la réalité. Te résister ne servirait qu'à me faire du mal et déclencherait que ta colère. Je me résigne donc à subir mon sort a à prier pour que tu en ais rapidement terminé.

     

    Je dois bien avouer que sa dernière réflexion a fait retomber toutes mes envies... Je n'arrive pas à croire qu'elle ait eu réussi à y arriver. Je la relâche et m’assois sur le lit.

     

    -Pourquoi tu me déteste tant ?

    -C'est une blague ? Tu es cruel, vicieux, fourbe, violent, grossier, sa...

    -Ferme la c'est bon, j'ai compris.

     

    Chapitre 41: 12/10/17

     Ce n'est pas auprès d'elle que je vais me calmer. Il serait dommage que je la tue dans un accès de rage. Je l'embrasse violemment une dernière fois et sors de la chambre. Les gens ne me comprennent pas. Ils ne voient en moi qu'un monstres mais ils ne voient pas comme je souffre. Tout le monde me rejette alors que je ne demande qu'à donner de l'amour. Cette rage que j'ai en moi... Cette colère, il faut que je trouve un moyen de l'évacuer avant que je ne fasse quelque chose que je pourrais regretter plus tard.

     

    Chapitre 41: 12/10/17

     Dans cette optique, je me rends à la salle de sport de la ville voisine. Presque plus aucun humain ne s'aventure à Forgotten de peur de ne pas le rester plus longtemps. Ce gymnase grouille d'humains, de ces êtres inférieurs incapables de faire quoique ce soit de bien. Je me défoule un temps sur les boudins de boxe sans me sentir soulagé pour autant.La rage est toujours là, tapie dans mon cœur. Elle ne demande qu'à sortir.

     

    Chapitre 41: 12/10/17

     Je décide alors de noyer ma haine dans l'alcool en faisant la tournée des bar du coin. Je marche sans vraiment savoir où je vais dans les rues lorsque je repère une jeune femme seule au détour d'un parc. Il n'en fait pas plus pour m'approcher d'elle et la séduire.

     

    -Que faites-vous toute seule à cette heure de la nuit ?

    -Je...

     

    Elle fond alors en larmes. Elle va être une proie bien trop facile, mais je n'ai aucune envie d'entrer dans un jeu de séduction. Je l'hypnose alors pour aller plus vite et m'abreuve de son sang. Je ne m'arrête que lorsque la dernière goutte a quitté son corps déjà sans vie depuis un moment déjà. Mais peu m'importe, je ne prends pas la peine de m'encombrer d'elle en la transformant en vampire. Je veux juste me défouler, ne plus penser à elle, à lui, à eux...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :