• Chapitre 4-De belles amitiés

    Chapitre 4-De belles amitiés

    Je stresse de plus en plus à l'approche de ce match important. Je suis content de voir Alessandro, mon mentor, mais j'ai un poids sur les épaules... Nous avons perdu notre dernier match contre son équipe... De peu, c'est certain, mais je dois amener mon équipe vers la victoire. Si j'échoue, je ne peux pas continuer le basket... J'ai tout donné pour arriver où j'en suis aujourd'hui mais si j'ai fait tout ça pour rien... Mes parents ne voudront plus que je mette les études de côtés. Ils m'ont bien prévenu que cette université était ma dernière opportunité... Et Géraldine qui persiste à me faire scènes sur scènes... Elle a tellement changé... Ils ont peut-être raison quand ils disent que je ne l'aime plus... Qu'est-ce qui me prouve que j'ai des sentiments pour elle ? Rhaaa ce que ça me rend fou quand même... Je dois arrêter de penser à elle et me concentrer uniquement sur le match...

     

    -Steeeeeeve !

     

    Je sursaute en entendant la voix stridente de Géraldine se répercuter dans toute la maison. Mon père sort en trombe de sa chambre et se plante devant ma petite amie. Gé en a toujours eu peur... Il faut dire qu'avant d'être mon père, il était le plus célèbre et le plus craint de tous les vampires, le Cry Killer...

     

    -Non mais c'est quoi tout ce bordel ? Tu es dans ma maison et je te prierais de faire attention à ce que tu fais...

    -Je suis désolée Monsieur White, mais j'ai une très bonne nouvelle à annoncer à votre fils et...

    -Je ne pense pas que cela soit utile de réveiller les morts pour cela. Alors je...

     

    Ma mère s'approche de mon père. Elle a toujours su calmer son caractère un peu trop vif. Un sourire lui suffit à le radoucir.

     

    -Les jeunes se laissent guider par leurs sentiments... Tu étais pareil... Laisse ton fils la gérer. Il en est capable fais lui confiance.

     

    Mon père soupire en me lançant son regard de tueur. Je lui souris comprenant ce qu'il veut dire et lui répond par un hochement de tête.

     

    ***

     

    Tous les deux assis sur mon lit, j'attends que Géraldine se décide enfin à parler. Mais elle persiste à me regarder sans rien dire.

     

    -Tu as réveillé toute la maison juste pour le plaisir ? Ou tu as quelque chose d’intéressant à me dire ?

    -Pourquoi tu n'as rien dit à ton père quand il m'a parlé sur ce ton ?

     

    Je soupire... C'est reparti pour un tour... Je l'écoute tout en m'adossant contre la tête du lit.

     

    -C'est justement parce que c'est mon père et qu'il avait raison. Le respect est une notion que tu sembles avoir oublié.

    -Je commence à en avoir assez que tu sois toujours aussi froid et distant avec moi.

    -Commence déjà par grandir un peu et on en reparlera. Si tu n'as rien d'autre à me dire, je dois partir.

    -Tu vas la retrouver ?

    -Qui ?

    -L'autre pute ? Celle avec qui tu fais des photos ?

     

    Je secoue la tête, épuisé de devoir me justifier.

     

    -Et d'une, Ayame est une femme très bien et ma meilleure amie. Et non, je ne vais pas la retrouver et ce n'est pourtant pas l'envie qui m'en manque.

    -Alors tu vas où ? Je viens avec toi.

     

    Je me retourne pour lui faire face. Je suis désespéré et désespérant... Je sais que je devrais la quitter maintenant, mais je ne sais pas si je supporterais de la voir pleurer... J'ai comme une phobie de voir une femme pleurer... Depuis la disparition de Thomas j'ai vu et entendu maman pleurer des journées et des nuits entières... A chaque fois mon cœur se fissurait... J'allais, à chaque fois, me réfugier dans un placard pour pleurer jusqu'à ce qu'Adam vienne me chercher. Depuis je ne supporte plus ça. Je lui prends la main et la force à s'asseoir sur le lit avec moi.

     

    -Géraldine, tu n'es pas obligé de me suivre partout. Alessandro et son équipe arrive aujourd'hui. Je vais aller passer la journée avec lui.

    -Tu as honte de moi ?

    -Viens si tu veux... Sinon, tu es venu pour me dire quoi ?

    -Ah oui c'est vrai ! Je nous ai inscrits à un jeu...

    -Un jeu ?

    -Oui et notre candidature a été retenue ! C'est génial, non ?

     

    Je lis la feuille qu'elle me tend. Rien que le titre du jeu m'en dit assez long sur ce en quoi il consiste : l’île de la tentation... J'ai bien peur que Géraldine n'en ai pas compris les règles... Je plonge mes yeux dans les siens.

     

    -Tu as bien compris en quoi consistait ce jeu ?

    -Tu me prends pour une idiote ? Bien entendu ! On va partir quinze jours sur une île paradisiaque... Bon c'est vrai qu'il y a d'autres personnes, mais on aura qu'à faire comme s'ils n'étaient pas là, non ?

     

    Je soupire... Elle n'a vraiment rien compris... Je ne l'ai encore jamais trompé... Mais apriori, nous ne pouvons plus annuler notre participation... Je vais jouer le jeu puisque Géraldine l'a décidé... Je verrais si je l'aime vraiment ou non...

     

    -Tu n'étais pas pressé ? On y va ?

     

    C'est vrai, Alessandro doit arriver et je suis vraiment à la bourre. Mon stress revient à une vitesse folle. Cela fait plusieurs mois que je ne l'ai pas vu... Il est trop tard pour que je passe chercher Aless à l'aéroport alors je lui envoie un message pour qu'il me retrouve dans le parc de San Myshuno. C'est dans cette ville que lui et son équipe ont décidés de séjourner quelques temps. Il n'a pas changé d'un iota.

     

    -Salut toi ! Dit-il en posant sa main sur ma tête. Tu as encore grandi depuis !

    -Te moque pas de moi Aless. Je suis content de te voir.

    -Tu ne me présente pas cette beauté ?

     

    Je ris à sa réplique. J'ai oublié quel grand dragueur il était. Alessandro aime tout ce qui est beau, peu importe son sexe. Géraldine le regarde d'une façon plus qu'équivoque. Je ne fais pas cas de son attitude.

     

    -Aless, je te présente Géraldine, c'est ma copine.

    -Tu l'avais bien caché... Je suis content de te revoir. J'espère que toi et tes gars vous vous êtes bien préparés...

    -Oui je crois qu'on est bon et cette fois, la victoire sera à nous !

    -Fais attention ! Jamais un morpion comme toi pourra me dépasser.

    -Tu verras Aless, tu te fais vieux ! Laisse la place aux jeunes.

    -Viens là petit merdeux que je te fasse ravaler tes mots

     

    On éclate de rire devant le regard médusé de Géraldine. Je ne me préoccupe pas d'elle passant une agréable soirée avec mon ami. Elle se décide finalement à partir me laissant, enfin, seul.

     

    ***

     

    Le grand jour est arrivé. J'ai coupé mon téléphone hier soir pour ne pas être dérangé toutes les cinq minutes par Géraldine. Je me suis entraîné avec l'équipe jusque très tard. Mon corps en ressent encore les efforts, mais l'adrénaline fait son effet. Je suis tellement excité ! Je vais enfin avoir ma revanche sur Alessandro... J'ai rêvé de ce moment depuis de longs mois... Ma famille sera là pour m'encourager ainsi que Jacob et Shonta. J'ai même demandé à Shane et Nolan de venir... J'espère qu'ils viendront... Il n'est pas l'heure de penser à ça, j'ai promis à l'équipe d'arriver assez tôt pour m'échauffer avec eux. Ah ce stress qui envahit tout ton corps... Je ne m'en lasse pas...

     

    L'équipe d'Alessandro est déjà là. Ils sont tous très impressionnants et bien plus vieux que nous d'au moins une dizaine d'année. Il y a Alessandro, leur capitaine. C'est lui qui m'a tout appris au basket lors d'un stage que j'ai fait dans sa ville il y a un moment. Je suis devenu son protégé depuis lors et il me considère comme son frère. J'ai énormément d'admiration pour lui et la presse nous a rapidement surnommé le petit prodige du ballon. Je lui dois beaucoup car il m'a fait aimer ce sport qui me permet de me dépasser et d'oublier ma frustration et ma colère.

    Ensuite il y a Brooks. C'est un jeune homme plutôt positif et très joyeux. Il est aussi très sociable et facile d'approche. Mais, j'ai appris à le connaître et à voir au-delà de ce qu'il nous montre... C'est en réalité un garçon malheureux qui ne sait pas vraiment où est sa place. Abandonné bébé dans une décharge, il a été trouvé par miracle par un vieil homme qui l'a élevé comme il a pu. Il a fait du basket l'une de ses raisons de vivre et de son équipe une famille.

    Dareck est un joueur autant dans la vie, que dans les cœurs des femmes ! Il aime les faire tomber amoureuse, et les jeter ! Il n'a jamais dérogé à sa règle, mais qui sait... Il trouvera peut-être la femme qui lui retournera le cœur comme le cerveau et fera de lui ce qu'elle voudra... Les gens ont tendance à mal le juger car il a le sang chaud et qu'il est très imposant physiquement, mais quand on prend la peine de le connaître on remarque tout de suite qu'il est quelqu'un de très bienveillant. Il a la passion du basket depuis toujours mais une autre passion a fait son entrée : les jeux de casino... Il est capable de jouer des nuits entières oubliant même de manger.

    Darren n'a pas été épargné par la vie... Cela lui a d'ailleurs valu la cicatrice qu'il a sur l’œil... Quand il a appris que son fils était gay, son père a commencé à le battre si violemment qu'il lui a laissé des cicatrices sur le corps mais aussi dans le cœur. Pour ne rien arranger, Darren tenait tête à son père : son rêve à lui est de devenir un grand basketteur et pas travailler derrière un bureau... Quand il a appris que sa mère était morte sous les coups de son père, il prit la fuite et fut recueilli par la famille d'Alessandro. C'est à ce moment qu'il rencontra Ruben, le petit frère d'Alessandro et celui qui allait devenir son autre moitié.

    Lee est un garçon à l'apparence tout à fait ordinaire. Ils se décrit comme un passionné de sport qui aime la solitude. Mais ce qu'il cache derrière son sourire innocent est un secret que seul Alessandro et moi connaissons. Pourquoi moi ? Tout simplement parce que je suis au cœur de son passé. Quand Lee est arrivé chez nous, il ne connaissait rien à nos coutumes et à notre langue. Mais le destin a voulu qu'il croise la route de mon grand-père Ramanga... Celui-là même qui avait kidnappé mon frère Thomas... Vous devez savoir que, depuis que ma mère et ses protecteurs l'ont rendu humain, il cherche par tous les moyens à redevenir le vampire qu'il était jadis. Pour cela, il n'hésite pas à s'emparer de jeunes humains pour les vendre à des vampires afin de payer le sang de vampire dont il se nourrit... Lee faisait partie de ses victimes... Avec l'aide d'Akampa, le roi vampire, j'ai réussi à le sortir du cachot dans lequel il pourrissait pour le confier à Alessandro... Depuis ce jour, Lee a une grande admiration pour moi.

    Nous nous apprécions beaucoup et nous avons, au fil des ans, noués une réelle amitié. Nous aimons nous retrouver lors de stage et améliorer notre jeu tous ensemble. Avant le match on se regroupe tous pour se détendre car avant d'être des adversaires, nous sommes des amis. Une fois sur le terrain, plus rien ne compte à part la victoire mais dès que le coup de sifflet final retentit, les tensions s'apaisent et nous redevenons des amis, pas des rivaux. Je jette un œil dans les gradins et je peux voir toutes les personnes qui comptent pour moi. Mais il est maintenant temps de se mettre en place, le match est sur le point de commencer.

    Jacob a été contacté pour être l'arbitre du match. Même s'il est comme un oncle pour moi, tout le monde sait qu'il se montre impartial lors des matchs. C'est plutôt un honneur de l'avoir comme arbitre. Je me sens beaucoup plus fort le sachant près de moi et sentant la présence des personnes qui comptent. Malgré sa souffrance, Nolan a quand même fait l'effort de venir me voir et, rien que pour lui, je me dois de gagner ce match. Jacob s'apprête à lancer le coup d’envoi. Je jette un dernier coup d’œil à mes coéquipiers qui ont tous gagné leur place. Le match va enfin pouvoir commencer.

     

    ***

     

    Tora est parvenu à voler le ballon à Brooks et nous montre tous ses talents de dribbleur. Je me positionne à l'avant me tenant prêt à dunker, mais Brooks ne compte pas se laisser faire. Il rattrape Tora et tente de reprendre possession de la balle. Je suis trop loin pour qu'il me fasse la passe mais d’un bref signe de tête je lui fais comprendre de donner la balle à Kyran.

    Kyran réceptionne sans problème le ballon, mais Darren est proche, beaucoup trop. Il ne lui laisse aucune manœuvre... Kyran est coincé et ne peut plus avancer. Faire une percée semble beaucoup trop dangereux pour qu'il se risque à passer en force. Il n'a plus qu'une solution : faire une passe. Mais à qui ? Romain est trop loin, en défense, pour compter sur lui. Je suis encerclé par Dareck qui me cache derrière son imposante silhouette. Il ne reste plus que Melick qui tente de se dégager du marquage d'Alessandro. Il faut qu'il se décide vite s'il ne veut pas se voir siffler une faute.

    En voulant faire la passe à Melick, notre équipe se voit voler le ballon par un Alessandro en pleine forme. La course reprend dans l'autre sens. Nous avons perdu notre avantage et il va être difficile de le retrouver. Alessandro marque son premier panier sans que l'on ne puisse rien faire. Les deux premières périodes étant écoulées, Jacob souffle alors la mi-temps. L'équipe d'Alessandro mène 3 à 0. Mais nous ne perdons pas espoir de remonter voir de gagner cette rencontre. C'est tous ensemble que nous allons nous reposer.

    Les rires fusent de partout. Je regarde avec tendresse tout le monde plaisanter et rire comme si nous assistions à un simple match amical. Mais notre avenir dans le basket peut se jouer sur ce simple match. Tout à mes pensées, je ne l'entends pas approcher et je suis surpris lorsque je me sens tirer par le cou.

     

    -C'est quoi ça ? Tu ne t’es pas entraîné dur pour un résultat si médiocre... Ce n'est pas digne de mon petit frère, ça !

    -Shane tu me fais mal !

     

    Il desserre son étreinte et je me retourne vers lui.

     

    -Ne t'en fais pas, nous allons remonter... Mais promets-moi une chose ! Si nous gagnons, toi et Nolan vous viendrez avec nous fêter notre victoire ce soir !

     

    Shane sourit et me serre de nouveau contre lui.

     

    -Très bien, mais pour ça, tu as intérêt à te réveiller et à bouger ton cul !

    -Tu peux compter sur moi grand-frère !

     

    J'entends Géraldine rire. Intrigué, je la cherche du regard, et je la vois, très proche de Dareck, un peu trop d'ailleurs. Mais à mon grand étonnement, cela ne me fait ni chaud ni froid. Mes sentiments pour elle seraient-ils vraiment mort ? Du coin de l’œil je continue de les observer pendant que mes frères nous rejoignent pour m'encourager. Pendant que Géraldine fait du rentre dedans à Dareck, les autres discutent tranquillement. Le match va reprendre alors nous reprenons tous nos places. Avec la promesse de Shane, je dois réussir à marquer si je veux pouvoir changer les idées à Nolan... Je dois me concentrer et arrêter de penser à Géraldine...

     

    Le match a repris depuis cinq bonnes minutes maintenant. Nous avons beaucoup de mal à récupérer le ballon à croire que nos adversaires préfèrent jouer la défense maintenant qu'ils ont pris de l'avance. Pour notre moral, j'ai intérêt à marquer rapidement... Enfin une ouverture avec Tora qui réussit enfin à voler le ballon des mains de Darren. Ce dernier tente de reprendre son équilibre tout en s'élançant à la poursuite de notre petit singe. Me voyant enfin démarqué, Tora n'hésite pas à me faire la passe.

    Je suis seul à m'élancer vers le panier adverse. Il n'y a plus que Lee pour me barrer le passage. Mais je suis lancé et plus rien ne peut m'arrêter. Je m'élève alors dans les airs laissant leur défenseur réagir beaucoup trop tard et je marque notre premier panier grâce à un dunk. Enfin nos deux premiers points. Mais nous ne gagnons pas encore... Il faut encore en marquer un si nous voulons gagner. La dernière période étant déjà bien entamée...

    Aussitôt le ballon en jeu, je sens mon équipe gonflée à bloc. Ce but inespéré nous a redonné espoir et tout le monde se démène pour nous permettre de marquer un autre point avant nos adversaires. Le match est très serré et le ballon passe de mains en mains sans jamais être lancé vers l'un des deux paniers. Pourtant, grâce à Géraldine qui a réussis à détourner l'attention de Dareck un dixième de seconde, Melick réussi à attraper le ballon. Il est sur la ligne des trois points... Il doit le tenter, c'est notre dernière chance. Mais Dareck a repris ses esprits et se plantent entre le ballon et le panier. Aucun des deux ne semblent vouloir céder. Le match est sur la fin. Jacob attend la fin de l'action pour siffler. Je hurle à Melick de tenter, il le doit... Prenant appui sur sa jambe, il s'élève toujours plus haut, le ballon au-dessus de sa tête. Dareck ne veut pas en rester là. Dans un ultime effort, il saute lui aussi, mais une seconde trop tard pour empêcher le ballon de poursuivre sa course vers le panier. Il a toutefois réussi à l'effleurer du bout des doigts.

    Nous retenons tous notre souffle priant pour que le ballon finisse quand même sa course dans le panier. Ma première réaction est de fermer les yeux pour ne pas faire face à ma défaite mais je ne dois pas... Je sens les larmes envahir mes yeux mais j'ignore encore si c'est de déception ou de joie. J'ai l'impression de vivre un cauchemar... Puis, tout à coup, le sifflet retentit en même temps que le ballon retombe dans le filet pour finir sa course sur le sol. Je laisse alors éclater ma joie à l'unisson avec les autres membres de mon équipe. Alors que tout le monde court dans tous les sens, Kyran se jette sur mon dos riant et pleurant à la fois. Nous l'avons fait, nous avons réussis. Je me tourne alors vers mon grand-frère et Nolan et je cris pour me faire entendre.

     

    -Je l'ai fait, nous l'avons fait ! Je compte sur vous pour honorer votre promesse !

     

    Tout le monde vient nous féliciter mais je suis tellement heureux de voir les personnes qui me sont les plus chères hurler de bonheur avec nous. L'équipe d'Alessandro est loin de nous en tenir rigueur, au contraire, c'est avec le sourire qu'ils viennent nous féliciter.

     

    -Sacré gamin, tu nous en as fait baver ! Dit Alessandro en m'attrapant par la taille. Vous avez mangé quoi avant de venir ?

    -C'est la vieillesse ça, je réponds en plaisantant.

    -Je vais t'apprendre moi à respecter tes aînés !

     

    Tout en riant, je me mets à courir sur le terrain de peur de ce que pourrais me faire Aless s'il mettait la main sur moi. Je me stoppe net dans ma course lorsque Akasha apparaît devant moi. C'est mon arrière-grand-père mais, grâce à ses pouvoirs d'anciens maître du temps et de vampires, a gardé un aspect de jeune homme. Il était le vampire originel le plus puissant et maintenant qu'il est humain, on peut facilement dire qu'il est l'humain le plus puissant qui puisse exister. Mais il a perdu les femmes qu'il aimait... L'une tuer par un vampire, l'autre lui a été arrachée par la vieillesse...

     

    -Félicitation Steve pour cette victoire, mais ne crois pas que tout sera aussi facile.

    -Je sais Akasha, j'en suis conscient...

    -N'oublie pas l'université. Tes parents ne t'y ont pas inscrit pour rien. Je t'attendrai là-bas de pieds fermes.

    -Pourquoi vous m'y attendrai ? Je...

     

    Mais il a déjà disparu... Je m'en préoccuperais au moment venu. Apercevant Shane et Nolan s'enlacer un peu plus loin, je décide de les rejoindre pour leur donner l'adresse de l'endroit où tout le monde se retrouve.

     

    -Nolan, comment te sens-tu ? As-tu aimé le match ?

     

    Un petit sourire apparaît sur le visage de Nolan.

     

    -Le match était parfait...

    -C'est déjà un bon début. Mais maintenant va falloir tenir ta promesse Shane !

    -Je te fais remarquer que je tiens toujours mes promesses.

     

    Tout à coup le sourire de Shane disparaît devenant plus sérieux. Il fixe Géraldine avant de me regarder à nouveau.

     

    -Mais toi, tu vas bien ?

    -Tu veux parler de Géraldine ? Je ne sais pas vraiment ce que je ressens... Je ne suis même plus certains d'être toujours amoureux d'elle... A vrai dire, son petit jeu ne me gêne même pas...

    -Si tu n'es plus sûr de l'aimer, pourquoi restes-tu avec elle ? Tu as peur de finir seul ?

     

    Je prends un temps pour réfléchir. C'est vrai, pour quelles raisons je reste avec elle ? Si jamais je venais à rompre, est-ce que j'en serai vraiment malheureux ? Puis-je réellement vivre sans elle ? Je suis sur le point de répondre lorsque Shonta arrive toute souriante.

     

    -Steve, mon chéri, je suis tellement fière de toi !

    -Merci tatie. Je dois remercier ton homme pour m'avoir aussi bien entraîné !

    -Je le remercierai de ta part, ne t'en fais pas, ajoute-t-elle avec un petit sourire malicieux avant de se tourner vers Shane. Tu dois être Shane, n'est-ce pas ?

     

    Shane hausse un sourcil

     

    -Euh, oui... Mais comment me connaissez-vous ?

     

    Shonta ne prend même pas la peine de lui répondre qu'elle le sert dans ses bras avec affection.

     

    -Je suis tellement heureuse de te rencontrer enfin ! Ton absence à notre mariage a beaucoup peiné Jacob.

    -Jacob... ? Dit Shane tout en essayant de comprendre ce que son ami vient faire là-dedans. O-oh ! Je suis désolé, à cette époque j'avais coupé tout lien avec le groupe... Mais je suis heureux de le savoir combler à vos côtés !

    -Passe nous voir à l'occasion ! Cela lui fera tellement plaisir !

     

    Voyant que Géraldine me fait un signe de la main je la rejoints. Je suis toujours dans le flou avec elle. Ce que Shane m'a dit continue de me trotter dans la tête sans que je ne puisse faire quoique ce soit pour m'en défaire... Est-ce que je l'aime vraiment ? Je la regarde mais je ne sais pas ce que je ressens. Elle se hisse sur la plante du pieds en m'enlaçant pour déposer un baiser sur mes lèvres. Je ne le lui rends pas trop occupé à réfléchir à ce que je ressens.

     

    -Tu pourrais faire un effort quand même.

    -Un effort pour quoi ?

    -Avec moi ! On dirait que je suis transparente !

    -Je n'ai pas le temps de gérer tes caprices Géraldine. Ce soir je vais faire la fête avec mes amis. Mais toi et moi on va devoir parler.

    -Parler parler, toujours parler ! Tu ne sais faire que ça !

    -Oui et c'est loin d'être ton fort...

     

    Je me détourne d'elle pour rejoindre Shane et Nolan qui m'attendent déjà près de la sortie. Je ne m'occupe plus de Géraldine, elle me suivra si elle le veut...

     

    ***

     

    Tous les autres membres des équipes sont déjà sur place quand j'arrive avec Shane, Nolan et Géraldine. Je ne sais pas ce qui s'est passé entre elle et Shane, mais c'est bien la première fois que je la vois aussi silencieuse et renfermée en présence de garçons. Ce soir j'ai décidé de prendre du plaisir et je ne la laisserai pas gâcher cette soirée... Nous avons bien mérité de nous laisser un peu aller... De toutes façons, elle a aussi décidé de me laisser tranquille car là voilà déjà parti... Je présume qu'elle est allée chercher quelqu'un devant qui montrer son corps... Je me fais peur en constatant que j'en parle avec autant de détachement... Mais un bruit de dispute ne tarde pas à attirer mon regard. Alessandro est Dareck sont en pleine joute verbale et j'ai l'impression qu'ils ne vont pas tarder à en venir aux mains. Melick et Darren sont en train d'essayer de retenir les deux amis.

     

    -Mais enfin que se passe-t-il ? Dis-je en m'interposant. Depuis quand vous vous battez tous les deux ? La défaite est-elle aussi amère ?

    -Ne dis pas n'importe quoi, rétorque Alessandro en repoussant Darren. J'essaie juste d'apprendre le respect et l'amitié à cet abruti.

    -Tu sais ce qu'il te dit l'abruti ? Si tu poses encore une fois ta main sur moi je jure que je te défonce ! Capitaine ou non je ferai un massacre.

    -Essaie un peu pour voir, réplique Aless se tournant vers un Dareck furieux.

    -Non mais vous n'avez pas un peu finit oui ? Vous allez vous décider à m'expliquer ce que vous foutez tous les deux ?

     

    Soudain le silence se fait. Je n'entends plus un bruit, tout le monde semblant trouver un intérêt soudain pour leurs chaussures... Seul Dareck me fait front avec son regard provocateur.

     

    -Monsieur n'aime pas la fille avec qui je compte coucher...

    -Comme si tu ne savais pas pourquoi ! Tu ne peux pas te la faire ! Dit Alessandro d'un ton cinglant.

    -Je ne comprends rien à ce qui vous arrive tous les deux, je souffle tristement. Alors décidez-vous et racontez-moi ce qui se passe exactement. Aless, Dareck est un grand garçon et il est tout à fait capable de savoir avec qui il peut ou ne doit pas coucher...

    -Mais putain Steve, ouvre les yeux ! S'énerve Alessandro. C'est avec ta copine qu'il veut s'envoyer en l'air !

     

    Je reste un moment interdit. Il se montre encore protecteur envers moi alors pourquoi cela ne me fait ni chaud, ni froid, de savoir que Géraldine et Dareck veulent coucher ensemble ? Je souffle de fatigue et je passe mon bras autour des épaules de mon mentor.

     

    -Aless, Dareck ignorait qu'elle était ma petite amie mais franchement, elle ne vaut pas la peine que vous vous disputiez à cause d'elle. Essayons de finir la soirée de meilleure humeur...

     

    ***

     

    Assis face à la piscine, je tente de trouver un sens à tout ce qui se passe dans ma vie. Depuis quand ma relation a tournée de cette manière ? Je suis un peu perdu et je retourne la question dans tous les sens quand Shane vient s'asseoir à côté de moi.

     

    -Je suis désolé que tu aies dû assister à cette scène...

    -C'est plutôt moi qui suis désolé pour toi... Idiot.

     

    Je ris à sa réplique et le regarde avec attention.

     

    -Je sais qu'elle me trompe à la moindre occasion et pourtant je reste avec elle... Je fais vraiment pitié ?

    -Pitié, je ne sais pas...

     

    Il plisse les yeux avant de soupirer.

     

    -Si tu m'avais dit que tu l'aimais, j'aurais plus ou moins compris que tu restes avec elle malgré ses tromperies, mais là... J'avoue que je ne te comprends pas.

    -L'aimer ? Je ne suis pas certain de savoir encore ce que cela veut dire... Quand je suis avec elle, je suis toujours irrité et j'ai envie qu'elle s'en aille. Quand je la vois avec quelqu'un d'autre je ressens un pincement au cœur... Dis grand-frère, à ton avis, je l'aime encore ?

    -Honnêtement, je ne pense pas que ça soit de l'amour. Si tu attends un conseil, je te dirais juste de ne pas rester avec elle, elle empoisonne ta vie et ta vision de l'amour, là...

    -Et ma promesse tu en fais quoi ? J'aime flirter mais je ne suis jamais allé plus loin... Je n'ai jamais connu que Géraldine ! Je ne peux pas la laisser tomber du jour au lendemain alors que cela fait presque huit ans que nous sommes ensemble ?

    -Tu sais, dans la vie, il faut savoir se remettre en question et savoir ce qu'il faut lâcher ou garder... Si tu veux avancer, tu n'as pas d'autre choix. A toi de voir si Géraldine t'aide à avancer, ou si elle t'en empêche.

     

    Je sais qu'il a raison, mais je ne suis pas encore prêt à franchir le pas... Est-ce par peur de me retrouver seul comme me l'a suggéré Shane ? Ce dernier retourne voir Nolan. Je les regarde un moment... Je les envie ces deux-là...Je ne comprends pas pourquoi Shane ne se considère pas comme gay... Après tout il sort bien avec un mec ! Mais si cela lui fait plaisir de penser qu'il est un hétéro amoureux d'un garçon... Je ferme les yeux pour reprendre un peu de contenance quand j'entends Géraldine et Dareck parler.

     

    -Je ne baise pas avec les salopes dans ton genre.

    -Comment oses-tu me parler sur ce ton ? Tu ne sais pas qui je suis ?

    -J'en ai rien à foutre de savoir où tu poses ton cul. Je ne veux plus le voir roder autour de moi.

    -Tu ne disais pas ça cet après-midi...

    -J'ignorais alors que tu étais la meuf de Steve. C'est un mec bien, un peu trop naïf et qui déteste faire souffrir les autres et qui ne mérite sûrement pas que tu te foutes ainsi de sa gueule.

    -Ce que je fais avec lui ne te regarde pas. Il ne pourra jamais me quitter !

    -Je me demande quelle magouille tu as été inventé pour être aussi sûr de toi...

    -Je l'ai rendu accros à moi...

     

    Le ton de sa voix me fait froid dans le dos... Que veut-elle dire par là ? Je commence vraiment à flipper... Elle est capable du pire, c'est une certitude...


  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Mai à 14:13

    Steve tu attend quoi pour la quitter cette ****. Tu merite vraiment mieux et ecoute ton grand frere.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :