• Chapitre 39: 10/10/17

    Chapitre 39: 10/10/17

     Les jours qui suivent, Xev commence son travail au laboratoire scientifique. Je ne le vois presque plus. Toute la semaine, il part avant même que je sois réveillée et ne rentre que lorsque je suis déjà, depuis longtemps, dans les bras de Morphée. Je ne veux pas de cette vie où celle de mon mari est la mienne ne se rencontre jamais. Il me manque. J'ai enfin finit d'acheter les dernières petites choses qui nous manque, alors je rejoins Claire à la clinique.

     

    -Cristal ? Que viens-tu faire ? Tu ne devais pas venir que la semaine prochaine ?

     -Oui mais je commence à m'ennuyer à force de tourner en rond chez moi. Je me sens seule avec Kylian qui rentre de plus en plus tard...

     -Ce ne doit pas être facile pour vous qui n'avez jamais vraiment travaillé. Mais des lundi, la clinique pourra ouvrir ses portes et j'aurai besoin de toi.

     -J'ai tellement hâte si tu savais.

     

    Je passe la fin de ma journée à aider ma nouvelle amie à tout mettre en ordre. Le week-end va commencer et, normalement nos hommes ne travaillent pas. Nous avons donc prévu une sortie en couple dans le port de Brindleton Bay.

     

    Chapitre 39: 10/10/17

     Pour une fois, lorsque j'ouvre les yeux, je peux regarder Xev dormir. Il a le souffle régulier et le visage serein. Le pauvre doit être bien fatigué après toutes ces heures passées à essayer de trouver le remède contre le vampirisme. C'est son souhait le plus cher et je le soutien dans cette démarche. Je me délecte encore un peu de sa beauté avant de descendre préparer le petit déjeuner. Des œufs brouillés devraient pouvoir très bien faire l'affaire. Ne le voyant toujours pas descendre, je me permets de le réveiller, ne voulant pas nous mettre trop en retard pour notre première sortie de couple.

     

    -Mon amour, il est l'heure de te lever. Je t'ai préparer un petit déjeuner de champion pour attaquer cette journée du bon pied.

    -De te voir à mon réveille suffit à mon bonheur. Viens donc un peu par là.

     

    Il attrape mon cou et m'attire à lui. Il commence alors à m'embrasser passionnément. Je ris et le repousse légèrement.

     

    -Mon cœur, soit un peu sérieux. Claire et Eric vont nous attendre si nous traînons un peu trop...

    -Nous avons une bonne excuse !

    -Ha oui ? Laquelle ?

    -Faisons l'amour et ils nous pardonneront !

     

    Je lui lance son oreiller sur la tête et me précipite vers la porte. Je regarde sa petite moue boudeuse apparaître au coin des ses lèvre et éclate, une nouvelle fois, de rire. Il me fait tellement craquer !

     

    -Allons dépêche toi. Je t'attends en bas.

     

    Chapitre 39: 10/10/17

    C'est bras dessus, bras dessous face à la mer, que nous apercevons nos voisins. Ils ont vraiment l'air amoureux. Nous nous précipitons à leur rencontre en leur faisant de grands signes. Ils décident de nous faire visiter cette ville, voisine de la notre et que nous ne connaissons que trop peu. Nous passons une journée inoubliable et notre amitié s'en trouve grandement renforcée.

     

    Chapitre 39: 10/10/17

    Il est tard quand nous décidons d'écouter nos ventres crier famine. Nous passons un moment si agréable que nous n'avons pas fait attention à l'heure. Par chance, nous trouvons un restaurant qui accepte de nous servir malgré l'heure plutôt tardive.

     

    -Nous sommes ravie de vous avoir comme ami, déclare Claire. Je sens que nous construisons le début d'une grande amitié.

    -Oui je suis heureuse de trouver des alliés tels que vous chez les humains, j'approuve avec un sourire. La guerre qui fait rage entre nos peuples doit cesser.

    -Ne le prend pas mal Kylian, coupe Eric, mais tout est de la faute des vampires.

    -Je ne peux qu'approuver tes déclarations, murmure Kylian. Ma famille, enfin, surtout mon oncle et mon cousin prône la violence et la mort de toutes les races qui ne sont pas immortelles...

    -Il faut les absolument les arrêter, déclame Eric. Avez-vous une idée de la façon de s'y prendre ?

    -Selon la prophétie, seule notre fille humaine aura la force de le faire, j'explique.

    -Un vampire et une alien peuvent-ils vraiment donner naissance à un bébé humain ? S'étonne Claire.

    -Nous n'avons jamais vu une telle chose arriver, avouais-je, mais tout peut arriver.

     

    Kylian et moi passons la soirée à parler de nos peuples. Le temps passe tellement vite qu'il est déjà plus d'une heure du matin lorsque nous rentrons à la maison, exténués mais heureux de la soirée que nous venons de vivre.

     

    Chapitre 39: 10/10/17

     Le lendemain, Kylian est le premier debout. Je le sens à la bonne odeur qui me chatouille les narines. J'ouvre avec peine les yeux et lorsque je vois qu'il est presque midi, je saute à toute vitesse de mon lit et me précipite dans la salle de bain. J'ai beaucoup trop traîné ! Je prends une douche vite fait, coiffe mes cheveux et rejoints mon cher mari. Un sourire immense éclaire son visage. Je ne sais pas ce qui se passe mais cela le rend vraiment heureux.

     

    -Tu as l'air de passer un très bon début de journée !

    -Oui, pendant que tu dormais, ce matin, j'en ai profité pour aller faire une petite course.

    -Et c'est ce qui te rend de bonne humeur ? Je vais donc te laisser faire toutes les courses !

    -J'avais besoin de quelque chose de particulier pour une femme exceptionnelle.

    -Ha oui ? Un cadeau ? Pour moi ?

    -Ferme les yeux princesse. Voilà tu peux les ouvrir.

     

    Kylian se tient devant moi avec un tout petit chaton noir et blanc trop beau j'avance la main pour la lui faire sentir avant de le prendre dans mes bras et de l'embrasser. Je suis tellement contente !

     

    -Merci mon amour pour ce cadeau inespéré. J'en rêvais depuis un long moment et, grâce à toi, je me sentirais moins seule lorsque j'attendrai ton retour. Je vais l'appeler Aya.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :