• Chapitre 37: 06/05/19

     Ce chapitre est en collaboration avec le RP de Alice. Toutes les photos et les scènes sont d'elle. Je ne fais que reprendre ce qu'elle a écrit en me plaçant dans la tête de Ramanga. Vous pouvez lire son chapitre en allant directement sur son compte facebookCe chapitre se fait du point de vue de Ramanga.

     

    Chapitre 37: 06/05/19

     C'est dans un coin reculé de Forgotten que je découvre une ancienne demeure délabrée. C'est un endroit tellement sombre que personne, encore moins humains, n'osent s'aventurer. Je ne suis même pas certain qu'Akampa y soit jamais venu.

     

    -Splendide ! Cette femme me plaît déjà...

     

    Je souris devant l’audace et l'intelligence de cette Alice... Ce que j'ai entendu sur elle semble donc de plus en plus réel... Cette atmosphère me donne des frissons de joie... Comme j'ai hâte de retrouver ma puissance d'antan...

     

    Chapitre 37: 06/05/19

    J'entre dans le manoir m'attendant à voir quelque chose de grandiose, mais rien... Le manoir abandonné n'a rien de spécial: une décoration vieillotte, une odeur persistante de poussière stagnante... Mais surtout un calme plat, rendant ce lieu lugubre... En sommes, tout ce que j'aime...

     

    -Où est-ce que ça peut être?

     

    Je marmonne tout en avançant un peu plus dans ma découverte de ce lieu. J'arrive jusqu'au salon où tout est encore à sa place, comme si les anciens propriétaire avaient prit la fuite... Ou assassiné... Je me lèche les lèvres à cette pensée... Sentir l'odeur du sang est une chose qui me manque cruellement... Mais je n'ai pas de temps à perdre pour ces parties de cache-cache puéril et sans intérêt. Alors que je vais pour abandonner, j’aperçois un escalier qui doit sûrement mener à l'étage...

     

    Chapitre 37: 06/05/19

     Cachant moyennement mon exaspération je commence à gravir les marches... Ma colère se fait plus grande lorsque je découvre le cul de sac dans lequel j’atterris. Je serre les poings prêt à exploser et à envoyer valser les bibliothèques imposantes qui meublent le couloir glacial... Je laisse mon geste en suspens... Quelque chose cloche, mais quoi ? Ce cul de sac n'est pas ce qu'il paraît... Je le ressens au plus profond de mes entrailles... Je m'approche doucement des bibliothèques... Lorsque j'entends des bruits de voix étouffée je ne peux m'empêcher de sourire : je l'ai enfin trouvée !

     

    Chapitre 37: 06/05/19

     Après plusieurs secondes de recherches, je trouve enfin le mécanisme qui permet d'ouvrir une porte dissimulée. Je ne peux m'empêcher d'être admiratif devant cette cachette et songe immédiatement à faire la même chose dans mon futur manoir... La porte s’entrouvre me permettant d'avoir une vue partielle sur ce qui se passe de l'autre côté. En revanche, les voix sont nettement plus claires.

     
    -...Nous y arriverons.

      -Mais quand ? Je n'ai nullement le temps d'attendre, s’élève soudain une voix grave et sensuelle, d'un calme presque terrifiant.

      -Elle... Elle semble s'être brouillée, elle doit probablement se douter que vous êtes à sa recherche, dit l'une des personnes agenouillées.

     -Et il est impossible de trouver une trace d'elle... Êtes-vous bien sûre qu'elle se soit éveillée?

      -Évidemment, je serais bien stupide de ne pas la ressentir à nouveau en vie...

     

     J'en ai entendu asses et je commence à perdre patience... Je fais alors irruption dans la pièce provoquant un silence de plomb. La femme assise pose un regard vide d'existence sur moi, sans sourciller.

     

    Chapitre 37: 06/05/19

     Rapidement, les deux serviteurs se relèvent pour venir se planter devant moi, me menaçant du regard. Comme si cela pouvait me toucher. Ils sont pitoyables et je ne comprends pas comment une reine de son acabit peut s'entourer de tels incompétents... Si j'avais encore mes pouvoirs, ils seraient déjà morts...

     
    -Toi ! Que fais-tu ici?

     -Est-ce tes affaires? Je suis ici pour parler avec celle qui semble être ta chef, non pas avec toi.
    -Espèce s’insolant...
    Crache le serviteur tout en sortant une lame prêt à me sauter à la gorge.

      -Arrête ! Ordonne la femme stoppant le geste du serviteur.

     -Mais ma dame... Il...

     -Laisse-le parler ! Ne t'a-t-on jamais apprit à ne pas manquer de respect?

      -Prie les dieux qu'elle ne t'égorge pas, humain de pacotille... Grogne le serviteur rangeant sa lame avant de s'éloigner.

     

    Un sourire aux lèvres, je m'avance pour venir me placer devant la femme. Elle ne dit pas un mot, se contentant simplement de m'observer, semblant m'analyser.

     
    -Je sais qui vous êtes, Alice. Je vous recherche depuis si longtemps.

     

    Chapitre 37: 06/05/19

     Alice joint ses mains, tout en conservant un silence absolu. Elle attend sûrement une marque de soumission de ma part... Bien que cela me répugne, pour le moment je ne peux rien y faire. Je dois me soumettre à ces bassesses... Un jour viendra où tout le monde me la paiera... Je m'agenouille immédiatement, le poing au sol et la tête baissée pour ne pas qu'elle voit la rage dans mes yeux...


    -Bien, tu sembles savoir comment agir en ma présence. J'accepte de t'écouter.

    -Je n'irai pas par quatre chemins : j'ai besoin de votre pouvoir. J'ai eu vent de votre puissance... Vous êtes une sorcière au talent inestimable, surtout pour faire régner le chaos.

    -Je ne suis pas une sorcière, dit-elle d'une voix posée mais qui résonne tel le silence précédent un événement affreux, une mort proche.

    -Je suis une relique, bien plus puissante que tout en ce monde.

    -Excusez ma maladresse, Ma dame.

    -Et comment vous nommez-vous?

    -Ramanga. Jadis, j'étais un puissant démon, mais on m'a ôté tout mon pouvoir...Et je veux le récupérer. Si vous exaucez mon souhait, je vous promet être un élément précieux à votre règne.

     

    Chapitre 37: 06/05/19

     Alice se lève, les bras croisés devant elle. Son regard d'or m’observe avec condescendance.

     

    -Et qu'aurais-je en retour de cela? J'ai déjà de précieuses personnes à mes ordres, peut-être toutes aussi puissantes... Je peux admettre que venir à moi sans défense est déjà un bel argument, sachant que je pourrais mettre fin à votre vie sur le champ... Mais ce n'est pas convainquant.

    -Vous me parlez de puissants serviteurs, mais ils n'ont pas été capables d'arriver à votre but. Moi je le pourrai. Je m’élèverai bien au dessus d'eux et trouverai cette femme.

    -Vraiment?

    Le regard d'Alice semble soudain se perdre dans le vide. Elle doit sûrement peser le pour et le contre de ma proposition. Je la regarde avec franchise ne dissimulant aucune de mes pensées. Elle vient alors se planter face à moi. Je ne bronche pas la fixant toujours

     

    -Ton regard est vide d'humanité... Tu es une personne ignoble, sans cœur et avec une haine indescriptible. Je peux le sentir. Très bien, je te laisse ta chance, mais tu as intérêt à me prouver ta dévotion.

     

    Chapitre 37: 06/05/19  

    A sa demande, je me déplace un peu plus loin. Elle commence alors l'incantation d'un sort qui semble ancien dans une langue qui m'ait inconnu. L'air devient glacial tandis que les cris des morts résonnent partout dans la pièce. Les murs tremblent alors qu'Alice achève son rituel. Plusieurs secondes passent avant que je ne retombe sur le sol tellement plus puissant qu'avant. Mon apparence aussi a changé et je ressens enfin tous les bruits, les odeurs et les sensations qui m'ont cruellement fait défaut... J'éclate alors d'un rire terrifiant, rauque et glacial signifiant mon retour parmi les démons... Je me sens enfin libre !

    -Ma dame, merci...
    -Les seuls remerciement que j'accepterai seront lorsque vous m'amènerez le corps de ma sœur, morte ou vive.

     

    Chapitre 37: 06/05/19

     Je m'approche alors d'Alice et lui caresse doucement les épaules. Le froid de mes mains contraste avec la chaleur de son corps. Un sourire se dessine sur mes lèvres. C'est une femme comme une autre et mon charme devrait pouvoir faire son œuvre...


    -Vous savez, à présent que je possède toute ma puissance, je pourrais subvenir à vos désirs, quels qu'ils soient...

    -Cessez ces imbécillités, pour qui me prenez-vous? Soupire-t-elle en me repoussant. N'espérez rien de mon corps, vous n'êtes pas assez puissant pour me convenir.

     

    Elle me tourne alors le dos. Un léger rire résonne alors dans la pièce.


    -Peut-être si vous me ramenez ce que je désire, vous y aurez droit, je devrais en juger. Mais d'abord espérez que je ne vous tue pas si je trouve le temps de recherche bien trop long.

    -Vous pouvez disposez, et ne me décevez pas, ajoute Alice et reprenant place dur son siège.
    -Bien Ma dame.

     

    Je ne supporte plus son ton condescendant qu'elle utilise un peu trop souvent à mon goût... Si je n'avais pas besoin d'elle... Même si je ne semble pas assez puissant pour la vaincre, j'ai l'intelligence qu'il faut pour gagner un combat... Je quitte le manoir me délectant de mes pouvoirs enfin revenus. Je n'hésites pas à me délectant au passage du sang frais des humains croisant ma route. Les morts s'amoncellent sur mon passage signifiant ainsi au monde le retour de Ramanga le sanguinaire !


  • Commentaires

    1
    Vendredi 31 Mai 2019 à 09:59

    Voici donc comment Ramanga est redevenu vampire bad

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :