• Chapitre 3-Une sortie entre amis

    Chapitre 3-Une sortie entre amis

    -Steve... STEVE !!!!

     

    Mes oreilles me font mal de bon matin... La voie stridente de Géraldine m'arrache un grognement. J'ouvre un œil et je la vois, assise au bord du lit. Son visage est fermé et ses yeux lancent des éclairs... Mais qu'ai-je fait pour mériter un tel réveil ?

     

    -Tu pourrais répondre quand je t'appelle !

    -Je n'aurais pas eu le plaisir d'entendre ta si belle voix hurler dans mes oreilles de...

    -Tu es toujours en train de te moquer de moi ! Je me demande si tu m'aimes vraiment !

    -Je me le demande aussi...

     

    Je regrette aussitôt mes mots en voyant ses yeux se remplirent de larmes. Je lui caresse la joue.

     

    -Ne me regarde pas comme ça, sinon je ne vais pas pouvoir me retenir bien longtemps...

    -Comment veux-tu que je te regarde quand tu me dis que tu n'es pas certain de m'aimer ?

    -Je te taquine Gé. Je t'aime, tu le sais pourtant...

    -Non je ne le sais pas ! Tu dragues tout ce qui bouge ! Et cette pétasse de fille avec qui tu vas faire des shootings ! Pourquoi tu ne le fais pas avec moi ?

     

    Je passe mon bras autour de sa tête et mon second bras se pose sur sa taille. Je la tire alors vers moi et la fais tomber sur le lit. Je viens me placer au-dessus d'elle. J'approche ma bouche de la sienne.

     

    -Tu me rends fou, tu le sais ça ?

     

    Son regard devient avide. Quand elle passe sa main derrière mon cou et qu'elle se cambre pour que nos bouches se touchent, je souris. Vais-je lui donner ce qu'elle réclame avec tant d'ardeur ? Mais avant que je ne me décide, la sonnerie de mon téléphone m'en empêche. Malgré ses yeux suppliants, je me relève et lis le message de Shane. Il me donne rendez-vous dans le centre-ville de Willow Creek dans une heure.

     

    -Désolée Gé, mais je vais devoir te laisser. J'ai un rendez-vous. Je te raccompagne chez toi au passage.

     

    J'ai à peine fait trois pas que Géraldine vient se placer devant moi, les mains sur les hanches, le regard sévère.

     

    -Tu vas la retrouver ?

    -Qui ?

    -Cette pute avec qui tu passes beaucoup trop de temps à mon goût !

    -Ayame n'est pas une pute. C'est une fille très bien et elle est juste mon ami. Non, je vais retrouver Shane et Nolan pour passer la journée avec eux.

    -Je viens avec toi, réplique-t-elle d'un ton qui ne souffre aucune réplique.

     

    Je soupire. Quand elle est dans cet état, rien ne la fera changer d'avis. Je sens que cette journée ne va pas se passer comme je l'avais imaginé... Géraldine s'accroche à moi comme si sa vie en dépendait. Elle est vraiment collante quand elle s'y met mais peu importe, j'espère que Shane et Nolan comprendront que je n'avais pas le choix. Ils ne la connaissent pas encore et quelque chose me dit qu'ils ne vont pas vouloir la connaître davantage... Lorsque nous arrivons, ils sont déjà là en train de discuter sur un banc.

     

    -Salut vous deux ! Je suis content de vous revoir depuis le temps !

     

    Shane sourit tout en se levant, Nolan à sa suite.

     

    -En effet, du moins, dans le cas de Nolan... Sinon, tu nous présente la jeune demoiselle ?

    -C'est Géraldine, ma petite amie.

     

    Elle s'approche des garçons et leur fait la bise. Je la vois prendre plus de temps pour Shane et un sourire illumine son visage. Je n'ai aucun souci à me faire : Shane aime beaucoup trop son mari pour tomber dans son piège.

     

    ***

    Point de vue de Géraldine

     

    -Oh regarde Steve ! Une patinoire ! Allons patiner, voulez-vous ?

    -Je ne suis pas très doué, j'avoue, mais si cela vous tente, on peut y aller...

    -Pourquoi pas ? J'espère juste ne pas finir avec des bleues aux fesses.

     

    Nolan se met alors à s’esclaffer suivit par Steve. Shane émet un léger rire qui me renforce dans mon envie de l'avoir. Une fois debout, il m'aide à me relever.

     

    -Bah, j'ai juste évité que tu te fasses un bleu...

     

    Je fais alors semblant de perdre, encore une fois, l'équilibre et en profite pour me serrer contre lui.

     

    -Je crois que je me suis fouler la cheville... Je ne vais pas pouvoir regagner le bord...

     

    Shane commence à regarder autour de nous.

     

    -Tu veux que j'appelle Steve pour qu'il vienne te chercher ?

     

    Ah non, comment je vais m'en sortir ? Je me raccroche encore plus à lui les larmes aux yeux.

     

    -Steve s'est fait mal tout à l'heure. Il ne pourra pas m'aider à marcher... Je ne veux pas qu'il se blesse encore plus... Mais toi, fort comme tu es, tu ne pourrais pas m'aider et me raccompagner chez moi ? Nolan peut rester avec Steve en attendant...

     

    Shane se gratte la tête semblant réfléchir. Il ne va quand même pas refuser ma proposition et passer à côté de mon corps de rêve ! S'il savait le nombre de mec qui tuerai pour avoir sa chance...

     

    -Je peux au moins te sortir de la patinoire, je suppose...

     

    Tout en parlant il me soulève pour me porter. Je me laisse faire trop contente de pouvoir sentir son torse musclé contre moi. J'en profite un maximum faisant fi de Steve et Nolan. D'ailleurs, je ne les vois plus. Où sont-ils passés ? Shane me dépose sur un banc.

     

    -En plus d'être super fort tu as des yeux à tomber par terre...

    -Attention à ce que tu dis, je vais finir par croire que tu me drague.

    -Et si c'était le cas ? Après tout, je suis quand même canon...

     

    Shane soupire une nouvelle fois tout en croisant ses bras.

     

    -Désolé de te dire ça, mais je ne suis pas libre. Je me suis marié il y a peu.

    -Et alors ?

     

    Je me relève oubliant ma blessure imaginaire et passe les bras autour de son cou.

     

    -Cela ne me pose pas de problème... Ta femme n'a pas besoin d'être au courant...

     

    Shane hausse un sourcil et me repousse. J'en reste sans voix. Mais qui est-il pour me repousser ?

     

    -Pas ma femme, mais mon mari. De plus, même si je n'étais pas en couple, je n'aurais jamais couché avec une gamine sans cervelle qui trompe son mec à la moindre occasion.

     

    Un mari ? Ce beau mec est... Gay ? Je n'en reviens pas ! Il me dégoûte tellement...

     

    -Et crois-moi que si j'avais su que tu étais gay, jamais je me serai donné tout ce mal... Les choses comme toi me dégoûte...

     

    ***

     

    Ne voyant plus ni Géraldine ni Shane sur la patinoire, Nolan et moi nous nous regardons étonnés. Puis soudain mon ami me désigne un banc près duquel Géraldine et Shane semblent en grande discussion. Je suis soulagé de voir qu'ils semblent bien s'entendre. Nous les rejoignons, le sourire aux lèvres.

     

    -C'est là que vous vous cachiez ? Dis-je en plaisantant.

     

    Shane se dirige immédiatement vers Nolan puis le prend dans ses bras. Un petit sourire au coin des lèvres, il s'empare de la bouche de son mari pour un baiser en profondeur. Je ris devant cette marque d'affection à laquelle les deux amoureux ne m'avaient pas habitué.

     

    -Nous cacher est un bien grand mot. Et vous, vous étiez où ?

    -Vous aviez l'air de bien vous amuser alors je suis allé offrir un verre à Nolan. Vous parliez de quoi ?

     

    Shane regarde Géraldine. J'ai loupé quelque chose on dirait. Ils m'ont l'air d'être très complice...

     

    -Oh rien de très intéressant...

     

    Il se penche ensuite vers moi de façon à ce que je sois le seul à entendre la fin de sa phrase.

     

    -Par contre, quand tu pourras, je vais devoir te parler sérieusement...

     

    Je suis intrigué par sa dernière remarque et me tourne alors vers Géraldine. Elle est vraiment en colère et je la sens à deux doigts d'exploser. Je me demande ce qui se passe. Shane n'est pourtant pas du genre méchant avec les gens, surtout avec ceux qui me sont proches. Alors qu'est-ce qui a pu la mettre dans cet état ?

     

    -Steve, on rentre.

    -Tu plaisante j'espère ? J'avais prévu de passer la soirée avec...

    -Et puis quoi encore ? Tu comptes coucher avec lui c'est ça ? C'est pour ça que tu ne m'as rien dit sur ton rencard ?

    -Je ne comprends rien à ce que tu racontes... Je...

    -Il est hors de question que je passe une minute de plus avec c'est... C'est...

    -C'est quoi ? J'insiste.

    -Ces pédés... Elle voulait sûrement dire, intervient Shane.

     

    Il se tourne alors vers Géraldine serrant Nolan un peu plus fort.

     

    -Quant à toi, de quel droit tu te permets de dire à Steve quoi faire ? Il est assez grand pour faire ses propres choix. S'il veut passer la soirée avec mon ange et moi, ça le regarde. Il n'est pas un toutou que tu tiens en laisse.

     

    Géraldine me fusille du regard.

     

    -Tu ne vas le laisser me parler sur ce ton quand même ?

     

    Je ne comprends rien à ce qui se passe, mais une chose est certaine : je dois mettre fin à cette journée avec mon grand frère à cause de Géraldine... Elle me gâche vraiment tous les bons moments...

     

    -Ne m'en voulez pas les amis, mais je pense que nous allons rentrer.

     

    Shane secoue la tête en me regardant avec tendresse et bienveillance.

     

    -Ce n'est pas nous qui allons t'en tenir rigueur, on respecte tes choix, nous.

     

    Je leur fais un signe de tête et traîne, le plus vite possible, Géraldine loin du centre-ville... Je me prépare à la tornade qui va me tomber dessus...


  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Mai à 15:45

    Je te laisse le commentaire ici car j'ai vu que tu as supprimer Facebook(pour raison personnel). Steve fait quelque chose je t'en supplie, elle te fait passer pour une personne que tu n'est pas et pas en bien auprès de t'est amis, donc quitte la. Je sais ces plus facile a dire qu'a faire, mais tu mérite mieux.

      • Vendredi 1er Mai à 16:41

        Oui merci ma belle. C'est juste que je passais beaucoup trop de temps sur facebook et mes problèmes de santés s'amplifient de jour en jour. J'ai besoin de me reposer pour ne pas finir en fauteuil roulant... En tous cas merci de me lire encore

    2
    Vendredi 1er Mai à 16:44

    je continuerais a te lire car j adore ton histoire. Prend soin de toi la sante d abord. Repose toi 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :