• Chapitre 2-Retrouvailles

    Chapitre 2: 12/03/19

    Le championnat arrive à grands pas et je suis horrifié à l'idée que je suis loin d'être prêt... Alessandro, celui qui m'a tout appris sera celui que je vais devoir affronter. Mon nombre de victoires face à lui et égale au nombre de mes défaites. Je dois me ressaisir si je veux être capable de gagner ce combat... Ce n'est plus deux équipes qui s'affrontent mais c'est devenu un duel entre le maître et son disciple... La presse nous surnomme d'ailleurs les prodiges. Je souris à cette interpellation... Il faut dire que je n'aime pas vraiment que l'on parle de moi. Je suis bien plus à l'aise dans l'anonymat. Je sens d'un coup le ballon m'échapper et je reviens alors à la réalité. Mon frère Thomas vient de me prendre la balle et me regarde d'un air de défi.

     

    -Si tu rêves autant lors de ton match tu ne risques pas de gagner. Adam m'a dit que tu devais affronter le plus grand challenger du moment ?

    -C'est vrai, je souffle dépité. Et je suis loin d'être au mieux de ma forme !
    -Laisse tomber Géraldine et tu auras tellement plus de temps !

    -Tu peux toujours rêver !

     

    Je lui reprends vivement le ballon en souriant.

     

    -Je sais qu'elle est égoïste, égocentrique et tout ce que tu veux, mais je l'ai dans la peau. Cette fille me fait tourner la tête comme personne !

    -Alors tu n'es pas difficile ! Essaye les garçons tu verras, c'est super aussi !

    -Sans façon, merci. Je n'ai rien contre, mais j'aime trop les femmes pour cela.

    -Tu dis ça car tu n'as jamais essayé de te faire un mec... Si tu veux je peux t'en présenter !

    -Ah parce que toi tu as essayé ?

    -Oui tout le temps ! J'aime alterner ou même coucher avec les deux en même temps c'est...

    -C'est bon, tu peux arrêter tes descriptions, dis-je en riant.

     

    Je savais qu'Adam était gay mais j'ignorais que mon second frère était bi. Après tout, c'est une bonne chose. Tant qu'ils sont heureux, cela me convient. Thomas sourit aussi. Je suis content qu'il se soit aussi bien intégré... Après avoir été élevé par Ramanga, ce n'était pas simple...

     

    -Adam et Nicolas nous attendent à l'entrepôt pour aider à ton entraînement. Tu viens ou tu veux continuer à bailler aux corneilles ?

     

    Je suis vraiment content d'avoir la famille que j'ai, toujours prête à s'entraider. Comme dit ma mère, la famille se sont aussi les amis qu'on s'est choisie. Et les nôtres sont les meilleurs.

     

    ***

     

    Lorsque nous arrivons à notre endroit habituel, je vois que mon cousin Nicolas et mon frère Adam sont déjà en plein entraînement. Nicolas n'a pas eu une enfance facile. Son père est mon parrain et le frère de ma mère. Sa mère était ma marraine et la meilleure amie de ma mère mais elle est morte lorsqu'il était enfant. Il a dû mettre fin à son amitié de toujours avec son petit ami suite à une promesse faite à sa mère. Depuis il a complètement changé... D'un garçon insouciant, plein de vie toujours à rire et faire des blagues, il est devenu un homme sérieux, fermé qui ne rit plus et qui ne supporte pas les personnes qui s'écartent du droit chemin.

    L’entraînement se passe bien. Je ne pense à rien d'autres qu’à ma future rencontre avec Alessandro... Je dois appréhender mon jeu autrement... Mon équipe va devoir mettre les bouchées doubles autant sur la défense que sur l'attaque... Nous n'aurons pas le droit à l'erreur car Alessandro ne nous laissera aucune marge. Il profitera de chaque fissure dans notre défense pour marquer des paniers. Et tout le monde sait à quel point il est fort à ce jeu-là... Il est le pro des paniers à 3 points alors que moi je brille dans les dunks...

     

    ***

     

    Pour terminer la journée en beauté nous décidons de passer notre soirée au restaurant karaoké. J'ai besoin de décompresser et quoi de mieux que de passer mon temps avec ma famille ? Nous passons un excellent moment à chanter comme des fous et à manger comme des ogres. Demain j'ai promis de passer la journée avec Géraldine et mon meilleur ami Pierre. Thomas vient aussi avec moi puisque son meilleur ami David est aussi le frère de Pierre.

    J'avoue que je suis bien fatigué. Mes parents comptent sur moi pour les études. Ils disent tout le temps que le basket c'est bien, mais qu'il faut aussi penser à nourrir son esprit. Du coup je me retrouve un peu dépassés par tout ce que je dois faire... Et pour ajouter à mon stress, Géraldine ne me laisse pas une minute de répit. Au lieu de profiter de nos moments ensemble, elle ne fait que bouder et me crier dessus. Je l'aime, mais j'arrive à saturation... Je bosserai plus ce soir... En plus, mes frères et moi avons promis à mes parents d'aller à l'université. C'est un internat qui offre énormément de possibilités. Ce sera une bonne chose surtout que Thomas n'est pas allé beaucoup à l'école. Jacob semble penser que ma présence ne pourra que lui être bénéfique. Je ferai tout pour ce frère perdu de vue trop longtemps...

     

    ***

     

    J'arrive chez Pierre que je trouve seul devant sa console. Je m'installe à côté de lui et prend immédiatement mes aises. J'en ai passé du temps ici avec lui. Notre amitié remonte à notre enfance... A l'époque, lui, Géraldine et moi étions inséparables. Aucun des deux ne font l'unanimité au sein de ma famille, mais peu importe, Pierre a été présent pour moi lorsque mon frère Thomas me manquait et que je culpabilisais. J'ai failli baisser les bras et faire des grosses bêtises mais il a été présent à chaque fois pour éviter que je ne sombre allant même mettre de côté sa propre vie personnelle pour moi. Je le regarde se concentrer sur son jeu et le laisse finir tranquillement sa partie, en silence.

    Il faut que j'aille soulager une envie pressante. Pierre en a encore pour un moment. Je n'ai jamais compris pourquoi il aimait tant que ça les jeux vidéo. Je trouve que c'est une perte de temps... Il ferait mieux de s'aérer l'esprit en faisant du sport ou en étudiant. Mais il ne changera pas et je pense qu'il n'en éprouve pas le besoin... En allant vers la salle de bain, j'entends la voix de Géraldine. Intrigué, je me risque à jeter un œil derrière la porte close... Et je la vois, au lit avec David... C'est un type que la famille de Pierre a recueillie et c'est le meilleur ami de mon frère Thomas...

    Je souffle en refermant doucement la porte et je m'adosse contre le mur. Je le sais pourtant qu'elle me trompe souvent... Je l'ai déjà surprise maintes fois, mais cela me fait quand même, à chaque fois, mal au cœur. Je le sens se serrer, je me sens comme oppressé... Je peste contre elle mais encore plus contre moi... Je suis donc incapable de la rendre heureuse ? Je la sens s'éloigner peu à peu... Ou bien est-ce moi qui m'éloigne ? Je ne sais pas, je ne sais plus rien... Mais ce dont je suis certain c'est que je vais, encore, faire comme si je n'avais rien vu... Je vais le supporter mais je vais commencer, moi aussi, à aller voir ailleurs... Je ne veux plus être une victime...

    Je passe rapidement par les toilettes puis la salle de bain pour me passer de l'eau sur le visage. Je me regarde un instant devant le miroir pour me donner un peu de contenance. Je soupire... Je me fais vraiment pitié... A quoi cela me sert-il d'avoir autant de succès si je suis incapable de garder ma petite amie?... Maintenant que Thomas est près de nous, je n'ai plus besoin de toutes cette agitation... J'aimerais retrouver un peu de calme... Finalement cette journée ne s'annonce pas si bien...

    Lorsque je reviens dans le salon, David et Géraldine sont déjà là. Les garçons jouent à la console pendant que Géraldine les regarde l'air amusé.

     

    -Mon amour te voilà enfin ! Viens près de moi.

     

    Je lui souris et, après l'avoir embrassé, m'installe à ses côtés.

     

    -Tiens Steve, joue avec nous.

    -Non c'est bon, je vous laisse finir votre partie.

     

    Géraldine sourit pensant certainement que j'ai décliné son offre pour m'occuper d'elle. Mais comment lui dire qu'elle se trompe ? Alors qu'elle se colle à mon dos me serrant dans ses bras, je me laisse faire, résigné à passer pour le dindon de la farce...

     

    ***

     

    Tous les membres de mon équipe sont enfin de retour. Ils ont chacun une vie, comme moi, mais nous avons pour habitudes de nous retrouver avant les gros matchs pour nous entraîner. Malgré notre éloignement, nous arrivons toujours à jouer dans une entente parfaite. C'est d'autant plus important que l'équipe d'Alessandro est vraiment forte... Il nous faut cette victoire, nous avons la rage de vaincre. Je suis content de les retrouver tous les quatre. Nous ne perdons pas de temps et commençons tout de suite notre entraînement.

     

    Il y a d'abord Melick, mon bras droit en quelque sorte. Il prend le rôle de capitaine quand je ne peux pas l'assumer. Il est le deuxième meilleur joueur de l'équipe. Nous avons été rivaux avant de devenir ami puis coéquipiers. En fait, entre lui et moi l'entente était tellement parfaite sur le terrain que nous étions obligés de jouer ensemble. Très secret et sans vraiment d'attache, il a tout quitté pour intégrer mon équipe.

    Kyran vient d'une famille très nombreuse mais il ne supportait plus d'être constamment entouré. Il faut dire qu'il est plutôt très solitaire, alors quand on lui a offert une bourse pour faire du sport, il n'a pas hésité à tout quitter. Lorsqu'il a intégré l'équipe, il a eu beaucoup de mal à se lier avec les autres membres, mais à force de patience, il les considère maintenant comme sa famille. Je sais qu'il a beaucoup d'admiration pour moi et un faible certain pour Melick. Mais sa nature réservée et l'orientation sexuelle de celui qu'il aime le pousse à garder ses sentiments au fond de lui.

    Romain est le clown de l'équipe. Il prend tout à la rigolade, mais se transforme complètement une fois sur le terrain. Le sport n'était pas sa passion, et encore moins le basket, mais il a tout fait pour intégrer notre équipe. En effet, ses parents en avaient assez que leur fils prenne tout à la légère alors ils ont décidé de lui mettre un ultimatum : soit il intégrait l'équipe, soit il partait à l'étranger apprendre les finances. Son choix a été vite fait. Il est maintenant un défenseur hors pair dont on peut difficilement se passer. Sa bonne humeur nous contamine tous, même Melick d'ordinaire si sombre sourit souvent en sa présence.

    Et enfin Tora. Ce japonais est arrivé à Oasis Springs il n'y a pas si longtemps. Il a tout quitté du jour au lendemain pour vivre son rêve : devenir basketteur ! Il avait entendu parler de notre équipe et voulait absolument y entrer. En le voyant jouer, et surtout en observant sa rapidité, nous l'avons tout de suite accueillie. Il n'y a pas meilleur que lui pour dribbler les adversaires et s’avère être un redoutable attaquant. Tora est quelqu'un de très discret qui adore observer. Il ne parle jamais pour ne rien dire et peut attendre très longtemps avant de s'ouvrir aux autres. A tel point que nous le pensions tous muet à notre première rencontre. C'est un garçon qui a le cœur sur la main et qui répondra toujours présent pour ses amis peu importe l'heure.

     

    L’entraînement est difficile, mais je dois malmener mon équipe pour atteindre notre objectif. Les gars sont épuisés alors nous décidons de nous poser un peu. Alors que je suis en train de lire un message de Géraldine, la voix d'une personne que j'admire m'interpelle.

     

    -Eh bien, tu ne ménage personnes...

     

    Je relève la tête et un sourire illumine mon visage lorsque je vois Shane, celui que je considère comme un grand frère.

     

    -Mais qu'est-ce que tu fais là ?

    -Je passais juste par-là, puis j'ai été attiré par les cris.

     

    Il sourit et vient se mettre à ma hauteur. Il se penche légèrement vers moi toujours souriant.

     

    -Ne force pas trop quand même, ça serait bête de te blesser en plein entraînement.

     

    Shane me rappelle beaucoup Jacob et je ressens toujours la même sérénité quand je suis en présence de l'un d'eux. Shane sourit encore plus et pose sa main sur ma tête me faisant rire aux éclats. Il est le seul à pouvoir le faire et à ne pas avoir peur de ma carrure imposante. Il sait très bien que sous ma carapace d'ours se cache un agneau...

     

    -Attends Shane, je te présente mes coéquipiers, Melick, Kyran, Romain et Tora. Nous avons un match assez important qui approche alors nous devons mettre les bouchées doubles.

    -Ah, sacrée équipe !

     

    Shane rit un peu puis me regarde le regard taquin.

     

    -Mettre les bouchées doubles, hein... J'ai bien envie de voir ce que donne le fruit de ton entraînement. Ça te dit un match un contre un avec moi ?

     

    Devant ma mine déconfite Shane rit de plus belle et commence à retirer son haut.

     

    -Un tout petit, le premier qui met un panier gagne, d'accord ?

     

    Shane est en pleine forme et ne me laisse pas le temps de répliquer. Il prend déjà le ballon et se dirige en dribblant vers le terrain. Je regarde mes coéquipiers qui sourient et me font signe de foncer.

     

    -Mets lui en plein la vue, ordonne Melick.

    -Allez capitaine tu vas l'avoir ! Ajoute Romain en se levant.

     

    Je souris et rejoints Shane qui s’entraîne déjà à lancer des paniers. Je me saisis du ballon et le défi du regard.

     

    -Un concours de Dunk cela te tente ?

    -Parfait, réplique-t-il souriant et sûr de lui.

     

    Le match est très serré mais au final, je finis par l'emporter avec cinq dunks réussis contre trois pour lui. Un peu essoufflé, Shane me regarde toujours heureux.  Il ne semble pas être un mauvais perdant.

     

    -Bon bah... J'suppose que cette victoire mérite une récompense... Une sortie avec Nolan, ça te tente ?

     

    Cela fait un moment que je n'ai pas vu le jeune homme... Depuis son mariage en fait. Cela me fera du bien de voir d'autres personnes.

     

    -Bien sûr cela ne pourra que me faire du bien !

     

    Shane nous salue alors avant de s'éloigner. Cet entraînement m'aura épuisé mais m'aura rendu tout aussi heureux.


  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :